Motivation VS nouvelles technologies : le rôle de la dopamine

Femme procrastine sur son téléphone

Dans cet article, nous allons explorer les effets de la dopamine sur notre système de motivation, de récompense et de gratification immédiate, ainsi que son lien avec l’utilisation des nouvelles technologies et plus particulièrement des écrans. Vous serez surpris(e) de découvrir à quel point la dopamine peut être notre propre stratégie d’auto-sabotage neurochimique.

1 - La dopamine : le moteur de notre motivation

Le système de récompense de notre cerveau est étroitement lié à la dopamine. Lorsque notre cerveau détecte la possibilité d’une récompense, il libère ce neurotransmetteur qui nous pousse à prêter attention à cette opportunité et à agir en conséquence. Ainsi la dopamine est étroitement liée à notre motivation, mais elle ne crée pas le bonheur en soi. Elle génère plutôt une excitation, un sentiment d’anticipation en reconnaissant la possibilité d’une sensation agréable, ce qui nous pousse à agir pour l’atteindre.

2 - L'effet dopamine : recherche, envie et désir

Les psychologues ont donné divers noms à l’effet de la dopamine au fil des années : effet de recherche, envie, désir. Tous ces termes sont liés à la dopamine, qui est associée à notre penchant pour quelque chose, à la satisfaction, au plaisir et à la perception d’une réelle récompense. La libération de dopamine est une stimulation de la promesse d’une gratification.

3 - La dopamine et l'anticipation de la récompense

Prenons une étude sur les rats comme exemple. Si vous annulez complètement le système de dopamine chez un rat, il affichera un sourire niais lorsque vous lui donnerez du sucre, mais il ne cherchera pas activement à obtenir davantage de friandises. La dopamine joue un rôle dans l’anticipation de la récompense, mais pas dans l’expérience de la récompense elle-même. C’est un peu comme les chiens de Pavlov qui salivent à l’anticipation de la récompense. La dopamine est puissante dans la promesse de la récompense.

La dopamine est liée à l’action, pas au bonheur. Elle nous pousse à agir, mais ce n’est pas elle qui crée la chimie du bonheur. Tout ce que nous considérons comme pouvant nous faire du bien déclenche le système de récompense, que ce soit un repas appétissant, l’odeur du café, une étiquette de réduction à -50%, ou le sourire d’une personne attirante. Chaque fois que la dopamine afflue, elle étiquette cet objet du désir comme quelque chose de vital. C’est ainsi que notre attention est détournée et que notre esprit devient obsédé par l’idée de l’obtenir ou de le reproduire. C’est la façon dont la nature nous empêche de mourir de faim simplement parce que nous avons la flemme de chercher un fruit.

4 - Les nouvelles technologies et les écrans : des appareils d'auto stimulation

Enfant captivé par les écrans

L’évolution ne se soucie pas du bonheur en soi, mais elle utilise la promesse du bonheur pour nous inciter à rester en vie. C’est ainsi que la promesse du bonheur, plutôt que l’expérience directe du bonheur, devient la stratégie du cerveau pour continuer à chasser, cueillir, travailler et se reproduire. Les nouvelles technologies, telles que les ordinateurs et les téléphones portables ont introduit un mécanisme de dopamine sur demande.

Grâce à la gratification immédiate qu’ils offrent, ils nous fournissent continuellement de la dopamine, créant ainsi un environnement hyper-stimulant pour notre cerveau. Ce sont des appareils d’auto stimulation dopaminique! Leur objectif est de maintenir notre attention en utilisant ce petit coup de dopamine, similaire à la décharge électrique donnée au rat.

D’ailleurs, parmi toutes les choses auxquelles nous avons pu rêver, fumer ou nous injecter, il y en a peu qui ont un effet aussi addictif que les écrans. La technologie est la plus grande addiction moderne, c’est pourquoi nos appareils nous rendent captifs et nous incitent constamment à y revenir. Internet est une métaphore parfaite de la promesse d’une récompense. Nous le constatons quotidiennement dans les jeux vidéo ou lors des séances de « binge-watching » sur Netflix.

Ces activités entraînent une augmentation de la dopamine, équivalente à celle provoquée par les amphétamines, et c’est cette dopamine qui rend le système addictif. Les neurones synthétisent la dopamine, nous poussant à rester engagés et collés à nos sièges, à vouloir atteindre de nouveaux niveaux dans les jeux vidéo ou simplement à regarder une série entière sans pouvoir s’arrêter ou se limiter. Nous consacrons un temps infini à ces activités plutôt qu’à des tâches essentielles et à notre propre développement. Cela peut être considéré comme une activité ludique, mais cela peut également représenter une exploitation immorale des joueurs, car ils deviennent dépendants.

Maintenant, posez-vous les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui active vos neurones dopaminergiques?
  • Qu’est-ce qui vous donne la promesse d’une expérience agréable ou d’un plaisir dans votre vie?
  • Savez-vous ce qui déclenche votre propre sécrétion de dopamine? Est-ce la nourriture, l’alcool, le magasinage, Facebook ou autre chose?
  • Qu’est-ce qui retient votre attention et déclenche cette promesse de récompense, vous incitant à rechercher la satisfaction?

Vous allez voir que prendre conscience de votre mode de fonctionnement grâce à ces questions est très très très important, car cette conscience va vous permettre d’identifier votre plus grande stratégie d’auto-sabotage neurochimique!!!

Commencez dès aujourd’hui en écrivant quelle activité vous faites de manière automatique et qui vous promet quelque chose de meilleur, apportant ainsi une source de bonheur…

En conclusion, on peut voir que la relation entre la motivation, l’écran, la procrastination et l’estime de soi est complexe, mais il existe des solutions. Grâce à l’hypnothérapie, et plus particulièrement à certaines pratiques comme la Programmation Neurolinguistique, ou des protocoles en neurosciences, vous pouvez vaincre la procrastination, développer une meilleure estime de soi et retrouver votre motivation intrinsèque.

Alors, prêt(e) à développer une motivation plus saine? N’hésitez surtout pas à me contacter, il me fera plaisir de répondre à toutes vos questions sur ce sujet.

Note : L’auto-sabotage se produit lorsque nous faisons quelque chose qui n’est pas dans notre intérêt ou qui peut être néfaste pour nous, mais que nous ne pouvons-nous empêcher de faire quand même.

Cela pourrait vous intéresser également